UNE ASSOCIATION RICHE DE SES NOUVEAUX SERVICES ET PARTENARIATS

Depuis 2014, l’association ne cesse de se développer. Il faut y voir une opportunité précieuse car cet essor démontre la confiance accordée par nos Autorités de Contrôle et de Tarification (je les en remercie très sincèrement), mais aussi par le fait que l’association dispose de plus d’assise pour affronter le monde de demain.

J’ai une pensée pour nos partenaires, l’ACAL et la Croix-Rouge avec qui nous œuvrons sans cesse pour trouver des solutions afin que les personnes en grande précarité aient une réponse. Encore cette année, nous avons géré l’évacuation de squats avec des familles menacées d’expulsion, et ce, dans des conditions douloureuses pour apporter des solutions qui ne sont que rarement les bonnes. Il est important de préciser que, quelles que soient les interventions, nous n’oublions jamais les valeurs d’humanisme qui nous animent.

 

L’année 2017 aura vu la mise en place de 2 nouveaux services, que nous pouvons qualifier d’étendards pour Solidarité Pyrénées, tant nous sommes fiers de les porter.

 

Le premier concerne un Accueil Citoyen qui se traduit par un accueil à domicile pour Réfugiés. Ce service est la traduction de notre engagement associatif sur son volet humanitaire et, plus intrinsèquement, sur son volet altérité. En effet, les valeurs que nous portons nous demandent  de prendre en charge toutes les personnes se trouvant dans des situations difficiles, précaires face aux évènements de la vie. L’accueil Citoyen permet à des personnes (ayant acquis un droit au sol) fuyant leur pays pour différentes raisons à s’insérer? autant socialement que professionnellement. Ce service est une réussite au regard des solutions trouvées pour chaque réfugié. Les derniers évènements mondiaux sont là pour nous rappeler que malheureusement l’histoire se répète et qu’il ne faut jamais oublier de tendre la main aux personnes qui en ont besoin.

Le deuxième service est celui de la Cabanisation et de l‘Habitat Indigne que nous avons étoffé avec l’arrivée de Madame Sophie LAUZIER (Infirmière), afin d’offrir un accompagnement global aux personnes relevant de ces situations. Ce service correspond totalement aux valeurs défendues par la Fondation Abbé Pierre. De nombreuses personnes sont confrontées, et parfois obligées, de vivre dans des conditions de précarité extrême. De plus, vivre dans des logements insalubres induit une multitude de complications dont une aggravation des problèmes sanitaires. Sans un toit ou des conditions dignes d’habitation, il est tellement difficile de se réinsérer. Ce service permet à de nombreuses personnes de trouver des solutions en terme de logement, en attendant que leurs situations administrative et juridique soient réglées.

Cette année aura vu un rapprochement fort entre notre association et Etape Solidarité, construit depuis 2016 avec la mutualisation de nos services Inter Médiation Locative. Ce bout de chemin ensemble a amené nos associations à fusionner autour de valeurs communes, notamment celles de la Fondation Abbé Pierre.

 

Nous avons déposé en novembre dernier notre premier Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens (CPOM). Nous espérons que ce dernier soit validé par la Préfecture de Région car il permettrait de pérenniser les actions entreprises à 5 ans. Ce CPOM traduit une volonté claire de l’association à suivre l’évolution des politiques publiques, voire de les devancer.

 

2017 est une année résolument tournée vers le partenariat et la mutualisation. Nous avons conscience que seuls face aux enjeux qui se profilent : nouvelles réglementations, démarches qualités ou encore le défi de l’intelligence artificielle, nous ne pourrons pas répondre présents si nous ne nous structurons pas en conséquence.

 

La signature de notre Union d‘Associations avec l’Association Tutélaire 66 et l’UNAPEI 66 correspond tout à fait à ces besoins, mais pas seulement. Nous devons prévoir l’avenir en sécurisant le parcours de l’usager, du salarié et en partageant nos forces afin d’aller de l’avant car nous savons qu’une association qui stagne, qui n’a pas de projet, est forcément une association qui recule. Cette union d’association qui vit à travers la mise en place d’une démarche commune qualité et d’un process informatique unifié, va accentuer la mutualisation des fonctions supports des 3 associations? notamment comptable et ressources humaines en 2019. Je suis convaincu, et quelque soit la forme de la mutualisation, que seules les associations œuvrant dans ce sens pourront envisager sereinement l’avenir. L’exemple de la Table de Cana en est la traduction parfaite.

 

Encore cette année, nous avons formé avec dynamisme et conviction une grande partie du personnel. Comme la mutualisation, la professionnalisation des salariés est un enjeu majeur pour la pérennité de nos actions. C’est d’ailleurs le thème consacré à notre Assemblée Générale afin que nos financeurs et adhérents appréhendent le travail que cela demande à l’association et toutes les valorisations qui en découlent. Je remercie à cet effet Madame STROBEL de Solidarité Pyrénées et Madame CHAMBON d’UNIFAF.

 

Les perspectives pour 2018 résident dans la politique quinquennale menée par le Président de la République, soit une inscription de l’association dans le développement de maisons-relais et de places en InterMédiation Locative.  Nous renforcerons notre union d’associations pour sécuriser nos fonctions supports et pour pouvoir répondre aux appels à projet afin d’être au plus près des besoins de notre territoire et de ses habitants.

Je tiens à remercier chaleureusement les Administrateurs pour la confiance qu’ils m’accordent, tout particulièrement mon Président et Mon Vice-Président. Toujours disponibles, je sais pouvoir compter sur leurs compétences et leurs disponibilités. Je remercie vivement l’ensemble des salariés sans qui rien ne serait possible. Je suis admiratif du travail qu’ils fournissent et souvent dans des conditions compliquées. Le public que nous accueillons est parfois dur, nous renvoyant toute sa détresse, et face à cela, les équipes font preuve de patience, d’empathie et de résilience. Je tiens à remercier le personnel administratif et d’entretien, travailleurs de l’ombre, pourtant indispensables à nos modes de fonctionnement toujours plus exigeants, toujours plus complexifiés.

Je terminerai par rendre hommage à mon ami Carol, Responsable d’Emmaüs des Pyrénées-Orientales, décédé trop tôt. Il magnifiait la vie par son héroïsme quotidien, celui de la conscience de l’autre. Quand beaucoup en parlait lui faisait… A Pollestres, il aura laissé un mas rénové, un endroit magnifique pour accueillir les plus démunis. Je pense à Cathy et Serge, tes collègues, aujourd’hui orphelins, même si je sais qu’auprès de toi, ils ont acquis les valeurs et les compétences pour assurer la relève.

Carol, au cours de notre existence, nous croisons des personnes qui vous marquent, qui vous guident, merci mon ami d’avoir éclairé mon chemin.